• Feu d'artifice au Sexas...

     

    Feu d'artifice au Sexas...

     

     

    FEU D’ARTIFICE

     

    AU  SEXAS

     

     

     

     

     

                Bill observait Fiona du coin de l’œil. Elle était sous le porche, une main en visière et observait les alentours. Elle rayonnait. Son visage était resplendissant de bonheur et lorsqu’elle vit Frank tenter un nouveau numéro de voltige, elle éclata de rire lorsqu’il  chuta une nouvelle fois. Elle passa une main dans sa longue chevelure et une bouffée de désir envahit Bill. Un petit cri la fit se retourner et elle s’abaissa juste à temps pour recevoir dans ses bras une adorable fillette. Elle la serra contre elle, puis toutes les deux se tournèrent vers Bill, lui envoyèrent un baiser du bout des doigts avant de retourner à l’intérieur de la maison.

     

                –Tu sembles très loin aujourd’hui…

     

     

     

                Bill regarda son frère Jesse qui venait de l’accoster.

     

                –Que viens-tu faire au ranch aussi tard dans la journée ? Un problème au saloon ?

     

                –Non, je suis juste venu voir si tout allait bien ici. Il y a un monde fou… je sens que ça va être une bonne saison.

     

                –Oui, je le pense aussi. Nous sommes à peine à la mi-juillet et nous avons déjà battu des records d’affluence, confirma Bill.

     

                –Alors pourquoi sembles-tu soucieux ? questionna Jesse.

     

                –Crache le morceau Jesse, les autres sont venus te voir c’est ça ? maugréa Bill.

     

                –On s’inquiète pour toi, tu as travaillé si dur ces dernières années, tu n’as même pas pris quelques jours de congés.

     

                –Je me repose l’hiver lorsque le village est fermé aux vacanciers.

     

                –Non, c’est faux ! C’est à ce moment-là que tu t’occupes des bêtes, des champs, que tu prépares les nouveaux numéros en vérifiant que tout est en ordre, tu fais la comptabilité et lorsque le printemps revient, le cycle recommence. Quand as-tu passé une journée tranquille avec ta femme ?

     

     

     

                Bill ne répondit pas. Il ne se rappelait plus…

     

                –Alors voilà, renchérit Jesse. Demain, c’est le quatorze juillet, prend ta journée et…

     

                –C’est l’un des jours où il y a le plus de visiteurs, le coupa Bill. C’est hors de question que je vous laisse tout gérer ici !

     

                –Tu n’as pas le choix. Callie récupère ta fille ce soir, Carla a préparé un panier pique-nique et Calamity a juré de t’envoyer Duke afin de te ligoter sur ton cheval si tu ne profites pas de cette opportunité. Alors crois-moi, tu n’as pas vraiment le choix.

     

               

     

                Bill lui lança un regard furieux mais Jesse ne baissa pas les yeux.

     

                –Très bien, bougonna-t-il. Mais une journée, une seule !

     

                –On ne te demande rien d’autres. Ce soir il y a un bal dans la ville voisine, suivi d’un feu d’artifice sur la plage. Vas-y avec Fiona, profitez-en et amusez-vous !

     

     

     

                Bill marmonna pour la forme mais au fond de lui, il avait hâte de voler ces quelques heures pour s’occuper de son épouse. Il se précipita vers le ranch et monta les marches à la volée. Fiona était debout près du plan de travail et s’attelait à la confection du repas. Il la saisit par la taille et posa ses lèvres sur sa nuque.

     

                –Ce soir, je t’emmène danser, murmura-t-il. Alors fais-toi belle…

     

     

     

                Avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre, il était déjà reparti. Fiona attendit quelques instants et se précipita vers le téléphone.

     

                –Jayne… je ne sais pas comment vous remercier tous autant que vous êtes… Oui, ça a marché… J’ai hâte d’être à ce soir !

     

     

     

                Fiona raccrocha avec l’impression de flotter sur un petit nuage.

     

     

     

    *

     

    * *

     

     

     

                Quelques heures plus tard, Bill regardait sa femme descendre les marches. Elle était magnifique, vêtue d’une superbe robe d’un rouge éclatant dont les bordures en dentelle noire  formaient un contraste harmonieux. L’ensemble mettait la silhouette en valeur, donnant un aperçu affriolant sur une paire de seins épanouis, soulignant sa taille, rehaussant la couleur de ses cheveux.

     

                –Tu es superbe, souffla-t-il en la prenant par la main pour l’attirer contre lui.

     

                –Tu n’es pas mal non plus, le taquina-t-elle en observant d’un œil d’expert son jean sombre et sa chemise d’un blanc immaculé.

     

     

     

                Bill la serra tendrement et s’empara de sa bouche avec beaucoup de tendresse avant de la relâcher.

     

                –Tu es prêt ? lui demanda-t-elle en se saisissant d’une pochette sombre.

     

                –J’ai plutôt envie de t’arracher cette robe et t’emmener à l’étage, gronda-t-il.

     

                –Ah non ! se mit-elle à rire. Pour une fois que nous pouvons sortir tous les deux… Je veux pouvoir me pendre à ton bras et voir les autres femmes baver sur ton corps tout en se lamentant à l’idée que c’est avec moi que tu rentreras ce soir.

     

                –Tu es sadique !

     

                –Non, possessive ! le corrigea-t-elle en lui caressant doucement le torse.

     

                –Alors, allons-y, sinon nous ne partirons jamais d’ici.

     

     

     

                Deux chevaux les attendaient, attachés à la rambarde du porche. Fiona s’approcha et posa sa tête sur le chanfrein de l’animal et murmura un moment à son oreille. Sous le regard attendri de Bill, la jument s’ébroua comme si elle avait compris ce que lui chuchotait la jolie jeune femme.

     

                Bill l’aida à se mettre en selle et tous les deux se dirigèrent vers les champs.

     

                –On va passer par là, je suis sûr qu’on va faire un tabac en arrivant à cheval, se gaussa-t-il.

     

                –On aurait pu tout simplement aller jusqu’au parking, prendre la voiture…

     

                –Non, tu es superbe ainsi, la robe de l’animal et toi formez un spectacle inoubliable. Regarde, les vacanciers ne peuvent pas détacher leurs yeux de cette sublime apparition, la taquina-t-il.

     

                –Alors ne leur faisons pas perdre d’argent, ironisa-t-elle.

     

     

     

                D’un coup de talon, elle fit mettre l’animal au trot puis au galop. Elle se pencha sur son encolure, ne faisant plus qu’un avec la bête et lorsqu’ils arrivèrent à la limite de leurs terres, elle tira sur ses rênes pour que la jument se cabre et Fiona salua son public d’un signe de la main. Bill la rejoignit et tous deux galopèrent jusqu’au village voisin.

     

     

     

                L’ambiance était festive, le bal des pompiers battait son plein. Les couples se formaient sur la piste, dansaient, riaient dans une ambiance décontractée.

     

                Après quelques danses, Bill et Fiona se restaurèrent à la buvette, se délectant des victuailles qu’ils avaient trouvées dans leur panier. Leurs prunelles brillaient d’un feu intense et lorsque le jeune cow-boy tendit la main à sa compagne, elle la saisit et se laissa à nouveau entraîner sur la piste. Il l’étreignit avec douceur alors que les premières notes d’un slow retentirent dans les haut-parleurs.

     

                Il la tenait si près qu’elle pouvait percevoir son odeur, mélange de cuir, de foin, de chevaux. Elle poussa un gémissement en réalisant qu’elle le désirait encore plus qu’au premier jour. Elle se pendit à son cou, laissant ses lèvres glisser le long de son cou, mordillant sa mâchoire.

     

                –Arrête, murmura-t-il, ou je vais quitter la piste dans un état qui risque de choquer les dames de la paroisse.

     

                –J’ai envie de toi, gémit-elle, maintenant.

     

     

     

                Les yeux de Bill brillèrent d’un éclat qu’elle connaissait bien, celui de la passion qui venait d’enfler en lui.

     

                –Suis-moi !

     

                –Et le feu d’artifice ?

     

                –Oh crois-moi, tu ne vas rien louper, souffla-t-il en lui saisissant le poignet.

     

     

     

                Il ne leur fallut que quelques minutes avant de rejoindre leurs montures.

     

                –Grimpe avec moi, je ne veux pas te lâcher…

     

     

     

                Fiona s’installa devant lui et il en profita pour glisser une main audacieuse dans son décolleté. La nuit était tombée depuis un moment, et, à part le bruit des grillons et la musique de la fête, il n’y avait pas un bruit. C’était une nuit romantique et lorsque Bill mena son cheval vers un petit sentier, Fiona tendit les lèvres vers son époux. Il les baisa avec fougue, pendant que les mains de Fiona couraient sur le tissu de son jean, vers son entrejambe. La chemise de Bill était ouverte et flottait derrière lui comme les ailes d’un ange.

     

                –Je t’aime Bill, gémit-elle au comble du bonheur.

     

                –Je t’aime aussi Fiona.

     

     

     

                Bill avait des difficultés à se contenir surtout lorsque les doigts de Fiona déboutonnèrent sa braguette. Son sexe pulsait contre la paume de sa femme…

     

                –Nous sommes bientôt arrivés, murmura-t-il à son oreille, et tu ne perds rien pour attendre…

     

     

     

                Elle laissa échapper un léger rire tout en poursuivant ses caresses de plus en plus osées. Elle jeta un coup d’œil sur le chemin qui menait à une plage de sable fin. Seules la lune et les étoiles illuminaient la scène.

     

                –Nous ne sommes jamais venus ici ! dit Fiona étonnée.

     

                –Non, je m’étais toujours promis de t’y emmener mais…

     

                –Chut… répondit-elle en posant son index à travers ses lèvres. Pas de regrets, ce soir c’est tout simplement parfait…

     

     

     

                Bill l’aida à descendre, se saisit d’un plaid qui se trouvait dans les fontes et l’installa sur le sable. Fiona poussa un soupir de bien-être. La lune se reflétait sur une mer sombre et une couverture étoilée était seule témoin de leur bonheur. Bill s’installa derrière elle et l’attira contre lui, la tenant par la taille. Elle posa sa tête sur son épaule et ferma les yeux lorsqu’il saisit ses seins en coupe tout en titillant ses tétons turgescents. Sa robe se prêtait parfaitement à l’exercice et bientôt Fiona fut dénudée jusqu’à la taille.

     

                –Ouvre les yeux, murmura-t-il, le feu d’artifice vient de commencer.

     

               

     

                En effet les premiers bouquets multicolores embrasaient le ciel. D’un geste plein de tendresse, Bill allongea Fiona et s’installa entre ses cuisses.

     

                –Regarde-le, souffla-t-il au moment où elle refermait les yeux aux prises avec les prémices d’un orgasme qui s’annonçaient fulgurant. Ne le quitte pas des yeux.

     

                –Et toi ? gémit-elle tandis qu’il se frayait un passage sous ses jupons.

     

                –C’est dans tes prunelles que je veux le voir éclater, susurra-t-il en lui mordillant la lèvre inférieure.

     

     

     

                D’un geste assuré, il s’enfonça en elle tandis que les bruits et les couleurs accompagnaient leurs gémissements, leurs râles de plaisir. Fiona se cambrait contre Bill, la tête reversée, observant un ciel enfumé, son cœur battant en rythme avec les sifflements des fusées qui jaillissaient au-dessus d’eux et lorsque le bouquet final éclata dans un geyser de lumières et de couleurs, Bill accompagna Fiona dans un feu d’artifice aussi éblouissant que celui qui s’éteignait lentement dans un ciel troublé…

     

     

     

                Ils restèrent là un long moment, avant de s’endormir enlacés sur la plage tandis que leurs rêves les entraînaient au son des musiques du bal qui se poursuivraient jusqu’au petit matin…

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 18:57

    Oh j'adore !! J'avoue, les personnages m'avaient manqués !!!!

    2
    Scotté nadia
    Lundi 13 Juillet 2015 à 11:01

    Oh c'est magnifique , je veux voir le même feu d'artifice !!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :